Mimer le langage des signes

Une équipe de recherche parrainée par le groupe IBM a élaboré un programme qui convertit automatiquement le discours oral en langage des signes, mimé par un personnage animé sur écran, a annoncé jeudi le groupe.

Ce système, baptisé SiSi (Say It Sign It, dis-le mime-le), permettra par exemple à une personne qui fait une conférence d’être accompagnée d’une traduction en langage des signes, mimée par un avatar sur écran, a expliqué le groupe dans un communiqué.

SiSi réunit plusieurs technologies: la reconnaissance vocale convertit la parole en texte, qui ensuite est converti en signes, et animent l’avatar.

« Ce n’est pas destiné à remplacer un interprète mais à assurer une traduction quand l’interprète n’est pas disponible ou que la réunion est confidentielle », a précisé IBM.

Le groupe informatique évoque aussi la possibilité de traductions automatiques de programmes télévisés ou de transcription des programmes radios ou encore des messages vocaux, avec un avatar qui apparaîtrait sur l’écran d’un téléphone portable.

Ce projet a été élaboré par des étudiants sélectionnés par IBM pour participer à son nouveau programme de recherche réunissant en Grande-Bretagne des étudiants européens et ses chercheurs. Il a été conçu en partenariat avec la Fédération mondiale des sourds (WFD) qui représente plus de 70 millions de malentendants, l’Université de East Anglia et le RNID (Institut royal pour les personnes sourdes).

La vidéo sur YouTube

Cela peut aussi servir pour mieux se conformer à la législation concernant la télévision … on vous en parle bientôt plus complètement.

Bataille dans l’embarqué ?

Alors que les offres des TomTom, Garmin et autres NavMan progressent, voilà que les constructeurs réagissent !

Les outils embarqués utiles aux conducteurs sont nombreux. Car au delà des GPS, il y a aussi les baladeurs, les kits mains libres de téléphone, les PDA … une pléthore de produits électroniques qui se déploient d’autant plus vite qu’ils deviennent abordables.

Ces outils sont souvent commandés vocalement et tendent à devenir le centre de l’électronique intelligente. L’accès à internet leur donne des fonctions évoluées de recherche météo, information trafic …

Et voilà les constructeurs qui voient leur échapper un pan entier de l’équipement de leurs véhicules ! Certains avaient pourtant bien commencé, en créant des filiales spécialisées (Egery, par exemple, entre PSA et Vivendi) dans les années 2000 (trop tôt ?)

Aussi, sur les nouveaux modèles, voilà un grand retour de plates-formes communicantes intégrées, le Carminat de Renault, le RT3 de Peugeot, OnStar chez GM, le iDrive (tiens un préfixe qui rappelle une autre marque …) chez IBM, le Blu&Me de Fiat et Microsoft … Et chaque système propose ses services étendus, de la simple lecture d’emails à l’information géolocalisée, qu’elle soit touristique ou d’urgence.

De belles batailles en perspective … propices à la créativité !

Nissan innove

Au Salon automobile de Francfort, Nissan a présenté un prototype de véhicule qui surveille son conducteur !

Un système qui analyse le visage du conducteur permet de détecter fatigue et manque de concentration (pour toutes les raisons … y compris l’ivresse !).

Là ou d’autres font souffler dans un alcootest pour décider du démarrage, Nissan apporte une sécurité active, même sur route. Car un conducteur sobre peut aussi tomber de fatigue … une caméra analyse ses expressions, ses clignements d’yeux, et l’alerte vocalement avant de tirer la ceinture de sécurité.

Plus besoin donc d’avoir un passager pour se faire houspiller au volant !

On regrettera que ce système ne propose pas encore de soutenir une conversation, excellente méthode pour éviter la somnolence.