Aviation … encore !

L’ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile) et IntuiLab mettent en commun leurs recherches sur la modélisation des logiciels interactifs.

Cette collaboration permet à l’ENAC de poursuivre sa politique d’accroissement de ses activités de recherche sur les technologies clés de l’aéronautique. En effet, stuff l’ENAC dispose déjà de laboratoires de recherche en matière d’économie de l’aérien, case d’automatique, d’optimisation, de mathématiques appliquées, de télécommunications et de traitement du signal. La création du LII s’inscrit dans le cadre de cette stratégie de développement.

En plus d’une collaboration sur un projet de surface interactive pour Eurocontrol (dont les résultats intermédiaires ont été présentés lors du dernier salon du Bourget), le tandem ENAC-IntuiLab a déjà produit des résultats en 2007 en obtenant le financement par l’ANR d’un projet dénommé ISTAR (Technologies IHM innovantes, en partenariat avec la société toulousaine Anyware et le Laboratoire de Recherche en Informatique d’Orsay), et la labellisation par le pôle de compétitivité Aerospace Valley d’un projet en collaboration avec Thales Avionics. D’autre part, deux publications scientifiques communes ont été d’ores et déjà publiées cette année dans des conférences internationales de renom.

De plus IntuiLab est aussi impliqué dans les formations enseignées à l’ENAC, notamment son Master Pro IHM (en association avec l’université Paul Sabatier), à travers sa participation à son Conseil Pédagogique, l’objectif étant une constante adaptation de cet enseignement aux besoins des entreprises (technologie, innovation, management).

IntuiKit est un environnement de prototypage et de développement d’interfaces homme-machine qui permet la production d’IHMs radicalement innovantes et naturelles à coût maîtrisé. IntuiKit repose sur une architecture unique à base de modèles (MDA), et intègre la gestion du graphisme riche, de l’animation, de la reconnaissance vocale, de la reconnaissance de gestes, et des surfaces tactiles multi-utilisateurs.

Voler en écoutant

La synthèse vocale est souvent citée comme aide au mal voyants, pour surfer ou lire.

Avec le SoundFlyer … ils peuvent aussi voler !

Du 1er au 4 novembre, l’Aéroclub de Saint-Etienne a accueilli le stage des Mirauds volants. Venant de Toulouse, Paris, Dijon, Agen, Mulhouse, ces pilotes ont la particularité d’être des handicapés visuels, non voyants ou mal voyants !


Les pilotes, accompagnés par de deux instructeurs, ont pu tenir en plein ciel le manche d’un IDR 400 de 120 CV à l’aide du système Soundflyer, un équipement stéréophonique de conduite de vol pour pilotes handicapés de la vue.

Le principe du Soundflyer est basé sur un gyromètre et un GPS dont les données sont centralisées et traitées par un calculateur pour être envoyées sous forme sonore et vocale dans le casque stéréophonique du pilote handicapé de la vue. Codées sous forme de « notes de musique », les variations d’assiette et d’inclinaison de l’aéronef enregistrées par le gyromètre sont rendues accessibles par l’oreille. Un clavier de commande placé sur la planchette de vol du pilote ou sur le volant lui permet d’obtenir des paramètres de vol en consultant son GPS, interrogeable par une synthèse vocale : (altitude, vitesse sol, vitesse verticale, route suivie, route à suivre et distance restant à parcourir jusqu’au prochain point programmé).

Tous les éléments du système rassemblés dans un brelage sont transportés à bord par le pilote handicapé visuel. Soundflyer soulage ainsi l’instructeur de vol ou le pilote accompagnant qui, pour des raisons évidentes de sécurité, est toujours présent à bord.

Navteq

NAVTEQ lance un service gratuit pour les Mobiles avec DialDirections.

Il suffit d’appeler le numéro « D-I-R-E-C-T-I-O-N-S » (347-328-4667) et de donner vocalement le lieu ou l’adresse souhaitée pour recevoir les consignes par SMS.

Pour l’instant, le service est disponible pour environ 2700 villes américaines, et devrait couvrir tout le pays à court terme. Amit Desai, co-fondateur de DialDirections se félicite de travailler en partenariat avec NavTeq. De son côté, Winston Guillory, voit en cette offre aux porteurs de mobiles, une excellente opportunité pour NavTeq.

Bientôt en Europe ?

DoCoMo et Shabette Hon-yaku

Les nouveaux téléphones mobiles 905i de DoCoMo proposent le service « Shabette Hon-yaku » … de traduction automatique !

Il suffit de prononcer une phrase en japonais pour la voir s’écrire en anglais … et vice versa !

La phrase prononcée est transmise à un serveur après traitement de ses caractéristiques vocales, le serveur se chargeant alors de comprendre, traduire puis envoyer le résultat en format texte.

Encore un peu loin de ce que proposait une publicité IBM il y a quelques temps, où la traduction de faisait en vocal … mais cela a l’avantage de fonctionner concrètement.

Google Phone en Nuance

Eric Schmidt, président de Google, vient de présenter officiellement les travaux autour du gPhone. En fait il s’agit surtout d’une alliance qui réunit déjà 33 sociétés autour d’une plate-forme ouverte : Open Handset Alliance.

Parmi les constructeurs on retrouve Motorola, Samsung, LG et HTC, parmi les éditeurs, on note Nuance qui confirme ainsi son rôle de leader.

Pour en savoir plus, l’article de WIRED :

Les commandes vocales rafraîchissent la Ford Focus

Avec Sync, la Ford Focus de 2008 vous écoutera !

Développé avec Microsoft, ce service permet de commander vocalement les fonctions multimédia qui envahissent les automobiles, du téléphone eu lecteur MP3.

Lorsqu’un appel arrive, il est signalé en priorité sur la musique, le numéro appelant est épelé, la musique reprendra à la fin de l’appel. L’on peut aussi appeler en prononçant le nom du correspondant …

Rien de très neuf, mais intégré dans un véhicule d’entrée de gamme pour la première fois.