Windows Mobile 7 … en 2009

Nouveau délai pour Windows Mobile 7, qui ne devrait sortir que dans le second semestre 2009. Cette version qui devrait rivaliser avec l’iPhone et Android, promet quelques améliorations (intégration de Flash, rapidité, multitouch)… et une version très évoluée de la reconnaissance vocale grâce aux équipes de TellMe.

Mais Microsoft n’est pas le seul à annoncer des délais, Palm OS II se fera aussi désirer, on attendait cette mouture au nom de code Nova pour … 2007 !

Après le chat et la messagerie instantanée, Say2Go

Du bavardage asynchrone, avec de la reconnaissance de la parole … cela semble étrange !

C’est pourtant le pari de Say2Go, qui propose de découvrir le « voicing » : envoyer des messages vocaux (et leur copie transcrite), parce-que l’on parle plus vite que l’on ne tape au clavier, et le tout en mode moins instantané, parce-que cela dérange son interlocuteur !

Au passage, Say2GO a gagné le premier prix lors du challenge ISV/Software Solutions de Microsoft, qui réunissait 47 000 sociétés en compétition.

Comme il s'appuie sur Speech API de Microsoft, la béta n'est disponible que sur les machines en Windows XP.

Microsoft et la fin des numéros de téléphone

Mary Joe Foley, spécialiste de Microsoft, publie un article étonnant sur son blog : Microsoft’s grand plan to eliminate phone numbers !

Et ce n’est pas un hoax, une rumeur, elle cite des affirmations émanant de Bill Gates et Steve Ballmer

La plate-forme Echoes devrait permettre aux opérateurs de télécommunications de synchroniser les carnets d’adresse et autres messageries instantanées, afin d’affecter un numéro unique à chaque utilisateur de Windows Live Messenger. Lobjectif est de rendre les communications plus simples et pour Microsoft de placer Live au centre du monde, comme son OS !

Un numéro pour la vie ? Depuis plusieurs années l’UIT y travaille aussi, comme Telanetix, OneBox et quelques autres, offrant ce type de service via Bell Canada, Telus … Mais ils n’ont pas la base installée de Microsoft.

La challenge pour Microsoft, outre le fait de montrer son hégémonie, sera aussi autour des services vocaux. Bill Gates s’est amplement fait le chantre des nouvelles interfaces et de la reconnaissance de la parole ces derniers temps.

Sync fait des émules ..

L’initiative de Microsoft et Ford, SYNC, soutenue par une forte campagne média ne devait pas laisser les industriels indifférents.

Intel, Nuance et Wind River (spécialiste des OS temps réel) viennent d’annoncer la commercialisation d’une plate-forme logicielle Linux dédiée au marché des équipements d’information et de divertissement dans l’automobile.

Intel apporte son architecture Atom, capable de supporter la reconnaissance de la parole, Bluetooth, tout le multimédia, la réduction de bruit et annulation d’écho (Parrot), la gestion des morceaux de musique (Gracenote), la connexion iPod …

Wind River et Intel proposent leur plate-forme en open source sur Moblin.org.

Côté Apple, l’iCar en projet avec VW semble discret … seules quelques photos ont circulé. Mais quand on connait le goût de Steve Jobs pour les cachotteries …

Hyundai et Kia passent aussi à SYNC de Microsoft

Nous avons déjà pas mal parlé de SYNC de Microsoft, qui a d’abord équipé les véhicules Ford, compte tenu de l’accord d’exclusivité. Voilà que microsoft annonce que son système va bientôt entrer dans les Fiat, les Hyundai et les Kia, 5ème constructeur mondial.

SYNC c’est d’abord un système de reconnaissance vocale pour autoradio et téléphones embarqués (celui de Nuance), plus tard cela évoluera vers l’infotainment (gestion de la musique, du multimédia, des jeux, des informations …) car le système est prévu pour se mettre à jour. Microsoft Auto n’oublie pas la navigation, et rivalise avec les fabricants de GPS embarqués en intégrant, dans une version ultérieure de son logiciel, le service de surveillance du trafic autoroutier Clearflow. Ce service est déjà accessible depuis le moteur de recherche Search Live de Microsoft.

En parallèle, Microsoft et Hyundai-Kia, en partenariat avec l’Institute for Information Technology Advancement (IITA), ont signé un mémorandum d’entente pour créer un centre d’innovation automobile, visant à promouvoir les logiciels et terminaux coréens sur le marché mondial. Un programme chargé pour Microsoft en Asie, puisque la firme se préparerait à investir 280 millions de dollars dans un nouveau centre de recherche et développement à Pékin. Ces annonces coïncident d’ailleurs avec la visite du fondateur de Microsoft, Bill Gates, à Séoul. Un voyage au cours duquel il a évoqué « la deuxième décennie de l’âge numérique ».

« La demande de nouvelles technologies à bord des voitures est omniprésente », selon Steve Koenig, directeur d’analyse chez la Consumer Electronics Association, qui souligne que l’engouement est deux fois plus élevé chez les 16-24 ans. Un marché en pleine explosion, une aubaine pour Microsoft après son échec auprès de Yahoo.

Microsoft bientôt sur iPhone …

Microsoft est de plus en plus actif dans les services aux mobiles. Ainsi les équipes de l’exTellMe annoncent avoir sérieusement étudié le tout nouveau kit de développement d’Apple pour son iPhone. Ainsi, celui qui reste le plus grand développeur de solutions sur MacOS, avec 350 millions de $ de revenus, devrait bientôt proposer ses premières applications vocales !

Ainsi Mike McCue expliquait au magazine Fortune que son équipe était très enthousiasmée à l’idée de pouvoir présenter la première application à reconnaissance vocale développée à partir du SDK officiel.

A suivre de près …

Freeconomics …

WIRED publie une intéressante analyse des business gratuits. Il y est évidemment question des services de renseignement téléphoniques gratuits qui fleurissent (Jingle, Google, Microsoft …)

Car on est en droit de se demander pourquoi, alors que AT&T gagne 7 milliards de dollars par an sur ce service, Google propose son service gratuitement ?

Et le fait que la recherche internet, base de Google, soit gratuite ne suffit pas à justifier ce choix. Marissa Meyer nous a déjà expliqué que cela permettrait à sa société d’améliorer la qualité de son moteur de reconnaissance de la parole. Et c’est déjà une excellente initiative, compte tenu des corpus qu’ils vont pouvoir engranger … et en plus ils apprennent ce que cherchent les utilisateurs, ce qui peut se valoriser aussi !

A méditer …

L’article complet :

TellMe dans un mobile

Helio lance le Mysto, un mobile basé sur la version de CDMA du Samsung SGH-U600. Avec quelques ajouts …

Un GPS intégré, pour accèder à des applications de géolocalisation comme GoogleMaps et celle d’Helio qui permet de localiser ses amis (et vice versa). Helio a également intégré le service Tellme de Microsoft, pour effectuer des recherches locales en reconnaissance vocale.

Si vous préférez une navigation avec indications, la version mobile de Garmin est aussi disponible.

Enfin, l’application WHERE liste les points d’intérêt proches (station essence, bars …) !

Le Mysto est fourni avec les dispositifs standard de Helio comme la messagerie instantanée, l’E-mail, la synchro avec Microsoft Exchange, l’accès au portail de musique Helio, un navigateur HTML, appareil-photo 2.0-megapixel …

On peut aussi téléphoner !

Le tout pour 320 $ … un concurrent pour l’iPhone ?

Qui se souvient de Lernout & Hauspie ?

Alors que la cour de justice européenne de Luxembourg confirme la condamnation pour « abus de position dominante » de Microsoft, prononcée en mars 2004 par la Commission européenne, avec notamment les plaintes d’Alcatel Lucent et ATT pour violation de brevets de reconnaissance vocale, le procès Lernout & Hauspie va bientôt reprendre en appel en Belgique, et d’autres acteurs (Dexia, KPMG) semblent impliqués … un petit rappel sur une étrange aventure.

Jo Lernout et Pol Hauspie … du rêve au cauchemar ?

L&H a été fondée en 1987 par Jo Lernout et Pol Hauspie, persuadés que les techniques vocales allaient ouvrir un marché florissant. Il faudra 8 ans pour vraiment démarrer et s’introduire en bourse (Nasdaq en premier, puis Easdaq). Basé à Ypres,innovant dans une Belgique attentive, L&H devint la plus belle réussite belge en matière de nouvelles technologies et le pilier de ce que l’on appella la Flanders Valley et encouragea de nombreuses initiatives. Ayant acquis Dictaphone puis Dragon Systems, L&H paria sur les logiciels de dictée vocale. Séduits, Intel, Microsoft et la région Flandres investissent des dizaines de millions de dollars dans l’affaire, la capitalisation boursière atteint 9 milliards de dollars.

Mais en 2000 certains experts commencent à douter des annonces technologiques, alors que les laboratoires les plus réputés n’arrivent pas à approcher les mêmes performances. En parallèle, quelques experts financiers de Goldman Sachs questionnent les résultats financiers. Le Wall Street Journal révèle en août que les revenus annoncés par la filiale asiatique sont au moins doublés fictivement … L’enquête montrera que 45% de l’ensemble des ventes étaient fictives. En avril 2001 les fondateurs et leur directeur général sont arrêtés, pris par le plus grand scandale financier … avant Enron ! 600 millions de dollars de dettes et les économies de 17 000 actionnaires vont s’évanouir.

C’est Scansoft, spécialiste de la reconnaissance optique qui reprendra les actifs, pour 20 millions de dollars, avant de les développer, d’acquérir SpeechWorks puis Nuance, pour justement, se rebaptiser Nuance.

Le cabinet d’audit KPMG, un des leaders mondiaux du secteur, a participé à cette gigantesque fraude pour couvrir les véritables chiffres de L&H, maintenant c’est Dexia qui est poursuivi pour s’être approprié 30 millions de dollars investis par une société asiatique …

Cette aventure montre encore une fois combien la pression de la valorisation boursière, surtout dans les années de la fameuse bulle Internet a pu mener des dirigeants à la fraude.

L’aspect positif c’est que L&H tira fortement les technologies vocales, induisant beaucoup d’initiatives et propageant les travaux des meilleurs ingénieurs. Les anciens se retrouvent aujourd’hui tant chez Nuance que chez TeleAtlas ou les grands opérateurs de Telecom.