Usine virtuelle sur secondlife

L’institut « Manufacturing Engineering and Automation » du Fraunhofer mise sur Second Life et lance une usine virtuelle accompagnée d’une plate-forme d’apprentissage qui présente tous les éléments clés d’une chaîne de montage de quads

L’initiative a été développée à l’origine à destination du grand public, mais les chercheurs envisagent de proposer l’interface aux industriels pour qu’ils développent leur propre usine de développement virtuelle. Le but étant de faciliter la formation de collaborateurs à distance. « Le défi principal est de reproduire le cheminement logique de la production », explique Stefan Seitz,chercheur à l’institut Fraunhofer. En d’autres mots de faire comprendre comment une pièce produite par la machine A est transportée vers la B pour assemblage ». Les avatars ont la possibilité de choisir entre différents modèles de quads, mais aussi leur couleur, les jantes et certaines spécifications techniques comme la consommation avant de lancer la production. Ces choix faits, l’avatar suit les différentes étapes de fabrication de son quad et interagit à certains moments de la production.

Un module de reconnaissance vocale à été intégré afin de contrôler les applications par téléphone. Nous n’avons pas encore pu le tester.

Pour en savoir plus (en allemand …) Fraunhofer

Nao est un robot sympa

Voici Nao, un robot ludo-éducatif, présenté par Bruno Maisonnier, son concepteur

Apprendre une langue peut devenir amusant, il suffit de converser avec Nao, un robot développé par la société française Aldebaran Robotics, haut de 58 cm et pesant 4,5 kilos … et coûtant 12 000 euros. Son prix pourrait fortement baisser dans les années à venir, afin d’être accessible au grand public.

Equipé d’un système de reconnaissance vocale, de synthèse vocale et de reconnaissance des visages grâce à deux caméras, Nao peut être utilisé à de nombreuses fins d’apprentissage. « C’est un robot compagnon qui peut être utilisé pour des tâches éducatives comme enseigner les tables de multiplication à un enfant ou une langue étrangère », ajoute Bruno Petit, directeur commercial.

Doté aussi du WiFi, Nao sait trouver des informations via internet. Un jour il saura aussi lire des contes de fées en mettant le ton, les gestes et un zeste de musique.

A découvrir ici :

Projet NATAL

Microsoft vient de présenter son «Project natal» afin de redonner du dynamisme à sa Xbox.

A l’instar de l’EyeToy, une caméra suit les mouvements du joueur et complète le tout avec la reconnaissance vocale … l’objectif étant de faire disparaître la manette de jeu ! Une démonstration du jeu Milo montre d’ailleurs que les mots sont aussi bien reconnus que les émotions …

A découvrir en vidéo (cliquez ici si la vidéo n’apparaît pas) :

Achat de musique …

Pendant que beaucoup débattent sur le piratage, d’autres innovent dans les plateformes commerciales autour de la musique et de la vidéo.

En Inde, Airtel propose ainsi un service qui identifie la musique cherchée en reconnaissance vocale …

La campagne de communication fait appel à des stars de Bollywood (Shahrukh Khan, Saif Ali Khan, Kareena Kapoor) et même si on ne comprend pas l’hindi, le message est évident : il faut porter secours aux Game Addicts !

Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez ICI.

Pour en savoir plus : HelloTunes

TellMe sur mobile

Windows Mobile 6.5 devrait embarquer la technologie de TellMe, déjà disponible sur Blackberry. La recherche vocale, la dictée de SMS et la gestion de l’annuaire seront alors possible vocalement.

tellme-thm.jpg

Et comme les interfaces vocales sont plus agréables en langage naturel, c’est la voie suivie par TellMe. Dariusz Packzuski, explique que le service « est si intuitif que ce sera sans doute l’interface majeure sur les mobiles dans les années à venir » D’ailleurs il donne comme exemple un service de bourse enn ligne où il est possible de demander « d’acheter 5000 actions de Coca-Cola ». Dans ce type de transactions, si un élément manque, seul ce dernier sera réclamé par le service.

La reconnaissance vocale ne se fait pas sur le processeur, mais sur les serveurs de TellMe, transmis en VoIP.

Disponible à l’automne, sur le portail de Microsoft, il est déjà testable sur certains Blackberry ou sur le numéro : 1-800-555-TELL.

Avec des vrais morceaux de reco dedans …

Selon Engadget Epson prépare aussi une table interactive comme la « Surface » de Microsoft.

Alors que l’ergonomie de Surface est critiquée ( le clavier et la souris sont souvent nécessaires …) Epson a ajouté la reconnaissance vocale dans sa table.

A découvrir en vidéo, ici si vous ne voyez pas la vidéo ci-dessous …

Assistant numérique intuitif

Fruit d’un essaimage du centre INRIA de Lorraine, Intuitive Machine est une start-up qui a été créée par Vincent Zgueb, lauréat de l’édition 2007 du Concours national d’aide à la création d’entreprise de technologies innovantes.

Adic, l’assistant numérique personnel développé par Intuitive Machine permet d’exécuter ou de faciliter toutes les micro-tâches liées au quotidien et à la vie privée par une simple commande vocale. Ainsi il peut notamment remplir une liste de courses, obtenir des informations sur les produits par simple lecture du code-barre, noter un rendez-vous et le rappeler grâce à sa synthèse vocale.

Il est aussi capable de reconnaître la voix des membres de la famille et peut être intégrable dans d’autres appareils tels que la « box » d’accès Internet, les téléphones portables ou, pourquoi pas, les fours micro-ondes. « 90% de l’intelligence des systèmes résident dans leur interface avec l’utilisateur, d’où le succès de l’iPhone. C’est pourquoi nous avons apporté beaucoup de soins à la conception d’une interface naturelle et intuitive. In fine, l’emploi d’Adic est simple : je lui parle et il me répond, quoi de plus naturel! ».

Ajoutons qu’outre ses fonctions propres, Adic pourra accueillir des services développés par des tiers. En fait, ce nouvel assistant numérique personnel tire son intelligence de sa capacité à manipuler des connaissances issues de l’utilisateur ou collectées sur Internet et à faire des déductions logiques, mais aussi de ses fonctions de dialogue. Actuellement, Adic est présenté à de futurs partenaires industriels.

Conversive : le nouveau langage naturel

Conversive, bien connu pour son automate de discussion en langage naturel veut étendre son expertise à la reconnaissance vocale.

Conversive Speech Recognition se donne comme premier objectif l’élimination des reformulations, sans doute un des principaux motifs de rejet de la part des utilisateurs. L’expérience accumulée par la gestion de chat online leur permet de penser que beaucoup de périphrases amènent à la même réponse, il suffit de bien les repérer.

L’offre n’est pas encore détaillée mais on a vu apparaître deux nouveaux partenaires, Cepstral et Nuance

Robert Williams, président de Conversive, pense que seule la satisfaction prime, quand bien même les entreprises cherchent à réaliser des économies, et que son offre apporte les deux. On attend de voir les premières réalisations !

Quel avenir pour les applications mobiles ?

Lors de Web 2.0 Expo, Vic Gundotra, directeur technique chez Google, a présenté sa vision de l’avenir du mobile. Et l’opportunité majeure qu’il discerne c’est l’explosion des mobiles connectés à internet, et il promet de nous surprendre avec les appareils photos et la reconnaissance vocale.

La recherche d’information est primordiale sur ces appareils, car en situation de mobilité ce sont les outils les plus pratiques pour trouver une information rapidement. ET, comme le rappelle Gundotra, la recherche est au coeur du business model de Google … et si les technologies vocales ont été difficiles au début, il note un grand succès sur le GOOG-411 et l’application pour iPhone. Sur cette dernière ils ont noté une amélioration de 15% grâce aux adaptations faites au fur et à mesure de la collecte des usages … Au passage il rappelle que déjà en 2002 un service téléphonique avait été testé par Google qui en avait tiré d’importants enseignements.

Greg Sterling, de SearchEngineLand, pense aussi que la recherche vocale sera un différentiateur important, cela dépendra de la qualité des réponses trouvées.

Portail vocal en location

Que fait l’Intelligence d’un Portail Vocal ?

Convaincu de la supériorité de la reconnaissance vocale sur le DTMF, DBscape, éditeur belge de solutions vocales, propose VocaPortal, un portail vocal dynamique, facile à faire évoluer grâce à une interface pur web et adapté à l’évolution rapide de la vie des entreprises. En facilitant l’interaction avec les sites web, l’IVP est la clé de l’approche multi-canal.

Basé sur la plate-forme VoiceXML 2.1, intégrant les connecteurs CTI et ACD comme les liens de bases de données, VocaPortal permet aussi bien les questions fermées que les ouvertes et une gestion dynamique du scénario.

Et pour le rendre plus accessible DBScape propose son portail en location, en mode ASP, minimisant ainsi l’investissement et accroissant le bénéfice opérationnel.

Pour en savoir plus :