Les étudiants sont Eloquants

Il ne s’agit pas d’une faute d’orthographe, mais d’un jeu de mots … Eloquant, que l’on connait bien pour son engagement autour du VoiceXML, contribue à la formation des étudiants dans les universités de Paris-Sorbonne et Paris Descartes.

C’est l’université qui s’est rapprochée de Brian WYLD, co-fondateur et Directeur Technologies d’ELOQUANT, pour lui proposer d’intervenir chaque année devant les étudiants pour les former au déploiement d’applications vocales en VoiceXML.

Comme l’explique Mr. Claude MONTACIE, Directeur de l’Institut des Sciences Humaines Appliquées (ISHA) à l’Université de Paris-Sorbonne, « les étudiants de Master Pro visent en priorité le marché de l’emploi. Nous nous attachons donc à les rendre immédiatement employables à l’issue de leur formation, en leur fournissant un maximum de compétences pratiques en plus des cours magistraux dispensés tout au long de leur cursus ».

ELOQUANT a décidé d’ouvrir sa plateforme d’hébergement VoiceXML aux étudiants, pour leur permettre de s’initier au déploiement d’applications VoiceXML en conditions réelles.

« En temps qu’éditeur d’applications vocales, nous recrutons régulièrement des experts en VoiceXML. Il est donc important pour nous de contribuer au développement du savoir-faire VoiceXML, que ce soit via des formations, des propositions de stages, … » (Brian WYLD, co-fondateur et Directeur Technologies d’ELOQUANT).

Le vocal, un débouché pour les scientifiques comme pour les littéraires L’industrie du vocal a connu une profonde révolution au début des années 2000 avec l’adoption du VoiceXML au niveau mondial. Ce langage de programmation, ouvert et normalisé, a signé la fin des technologies propriétaires et créé une nouvelle dynamique sur le marché du vocal, ainsi libéré des entraves liées aux technologies propriétaires.

On constate qu’aujourd’hui, le vocal attire un nombre croissant d’étudiants à profil littéraire. Car la conception d’applications VoiceXML ne se réduit pas au codage informatique. Les questions linguistiques de sémantique et de syntaxe sont tout aussi importantes que les considérations techniques dans la conception de services vocaux.

Les compétences en linguistique des étudiants à profil littéraire sont donc de plus en plus appréciées aujourd’hui dans l’industrie du vocal, qui devient un débouché pour eux aussi.

« Il est intéressant de voir des profils littéraires s’intéresser au monde du vocal : notre métier, qui consiste in fine à apporter de l’intelligence dans le traitement des flux de communication à distance, nécessite une expertise en ingénierie de la langue que les profils littéraires contribuent à apporter » rappelle Brian WYLD.