Migros aide les aveugles à faire leurs courses

Migros, le leader suisse de la grande distribution, propose un lecteur de code-barres parlant, les aveugles et malvoyantes disposeront bientôt d’une aide précieuse pour identifier les produits. Un scanner lit le code barre qui est directement compris et lu en synthèse vocale.

ce_barcode_speech.jpg

L’idée est de simplifier la vie des malvoyants, afin de les aider à choisir, ne pas confondre les produits. «Ce dispositif nous permettra d’accroître notre autonomie», se félicite Martin Mischler de l’Union suisse des aveugles.

Conçu par la Bones SA, ce lecteur de code-barres à synthèse vocale a été présenté il y a un an, lors d’une manifestation de l’Union mondiale des aveugles (UMA). Allégé, simplifié, cette nouvelle version a été apprécié par Migros, premier distributeur à le proposer et y ajouter les informations de quelques 50 000 articles de consommation courante.

Il sera distribué par l’Union centrale suisse pour le bien des aveugles (UCBA) à partir de mars 2010 et mis à disposition dans certains magasins.

DELL lance la tablette Mini 5

Le magazine Engadget ayant vu un prototype de la tablette de Dell, on sait maintenant que l’appareil sera à mi-chemin entre le smartphone et la tablette,fonctionnera sous Android et verra le jour courant 2010.

Le prototype découvert en Chine, étonne avec son écran 5 pouces, et ses fonctions GPS, WiFi, Bluetooth … et la quantité d’applications déjà prévues, dont la reconnaissance vocale fourni par Nuance, afin d’optimiser l’interface.

Comme toujours avec les prototypes, le Mini5 est sujet à modifications, mais on constate une forte convergence entre mobiles et ordinateurs.

Google iPhone & Google Shopper

Google avait innové avec Google Search, en reconnaissance vocale, sur iPhone. Voici une mise à jour qui permet de faire des recherches sur l’application elle même. Dans la foulée, Google propose la complétion automatique des recherches, ce qui s’avère parfois perturbant …

A trouver sur l’AppStore

Google annonce aussi Google Shopper, pour Android, pour chercher les prix d’un produit identifé avec le code barre ou la photo. Une base de données (américaine pour l’instant) retrouve les informations, les avis et les prix.

Il est aussi possible de rechercher un produit vocalement, en prononçant son nom …

A voir en vidéo ICI :

Reconnaissance vocale : Google aime le Cloud …

… et le Mobile ! Le MWC 2010 de Barcelone, qui a vu de nombreuses annonces, à permis à Eric Schmidt de présenter l’approche Cloud de Google. Le patron de Google a d’ailleurs martelé son nouveau slogan « Mobile First », c’est tout dire. Et il a présenté 3 technologies : reconnaissance de caractères, traduction et reconnaissance vocale.

De la traduction de texte photographié par un smartphone à celle en reconnaissance vocale, tout repose sur la puissance des serveurs en mode cloud computing.

Le tout en image :

Dictée vocale sur Apple, avec Nuance

Si le logiciel de dictée vocale de Nuance, Dragon Naturally Speaking, fait des heureux dans le monde Windows, il n’en était pas de même pour le monde Apple. MacSpeech avait bien un logiciel dont la version française est apparue fin 2009 et on était en droit de se demander quand viendrait la réplique de Nuance.

Elle vient de tomber, non pas avec une version dédiée Mac de Dragon, mais tout simplement par l’annonce du rachat de MacSpeech par Nuance Communications !

Au passage on note que le coeur du produit de MacSpeech n’était autre … que le moteur de Dragon, le moteur de reconnaissance vocale de Nuance.

On sent là que Nuance s’intéresse aux solutions Apple, surtout si on se souvient que la société vient de sortir successivement deux applications iPhone (Dragon Search et Dragon Dictate) qui étonnent par leur efficacité (voir nos billets de décembre sur Dictate et sur Search).

On n’arrête pas le progrès …

Le DARPA s’intéresse aux bruits

Le département américain de la recherche militaire, qui a souvent financé des programmes dédiés aux technologies vocales, lance RATS (Robust Automatic Transcription of Speech) pour améliorer la reconnaissance vocale en milieu très bruité.

Il est vrai que le bruit est la principale cause d’échecs en vocal et que les algorithmes ont du mal à distinguer la voix du bruit, à contrario de notre cerveau. Et on comprend aisément les implications que cela peut avoir pour les usages militaires …

Le programme est ouvert aux participants jusqu’à fin juillet 2010 et on trouvera les détails ici : DARPA

Technologies vocales dans iPhone OS4 ?

Si la dernière mouture de l’OS d’Apple pour l’iPhone propose un peu de synthèse et reconnaissance vocale, il se pourrait que la prochaine version soit plus généreuse !

La geekette Erica Sadun a étudié le framework d’Apple et propose un article passionnant sur Ars Technica. Il en ressort que la synthèse est bien présente et que la reconnaissance demandera quelques efforts.

Mais aussi que toutes les applications devraient bientôt bénéficier des technologies vocales, permettant le contrôle de l’appareil blotti dans la poche, directement avec le micro.

A vérifier bientôt …

Exclusif : Davis Pogue à Macworld !

Après la dictée vocale, check voici la dictée mentale, advice par Dragon, viagra 60mg en présentation exclusive par David Pogue à Macworld 2010 :

DiRAD, un concurrent pour Avaya et Genesys ?

Certains constructeurs sont bien installés dans les services vocaux. DiRAD compte les déloger avec une offre un peu différente. Son serveur IVRWarehouse est basé sur Microsoft Speech technology, ailment des applications développées en .NET ouvertes et une compatibilité avec les grammaires de Nuance. Le tout sur des serveurs DELL.

gI_0_brandedserver.jpg

John Michne, le directeur général de DiRAD assure faire économiser 500 $ par 24 ports …

A découvrir : IVRWarehouse

Traduction vocale instantanée chez Google

Il y a quelques anées une publicité IBM montrait des étrangers converser au téléphone, chacun dans leur langue … c’était une vision d’avenir !

Mais voilà que si IBM ne semble pas avoir beaucoup avancé sur le sujet (bien que précurseur des technologies vocales avec le docteur Jelonek), c’est Google qui annonce cela pour de bon. Il est vrai que la firme de Mountain View a déjà beaucoup fait dans les technologies vocales et la traduction. Avec une approche différente du sujet, profitant pleinement de la richesse du réseau, de la collaboration des utilisateurs.

Aussi, on peut lire dans le Sunday Times un article réaliste, et l’interview de Franz Och, en charge des services de traduction chez Google.

Un élément intéressant est l’adaptation au locuteur, point clé de la reconnaissance … or il semble que nos mobiles permettent d’envisager une personnalisation des modèles.

A suivre de près …