Le CCXML est adopté

Loquendo, coordinateur du rapport d’implémentation du CCXML, est heureux d’annoncer que le groupe de travail Navigateur vocal du Le Forum VoiceXML qui a publié une proposition de recommandation du standard CCXML Version 1.0.

Norme de langage de balisage XML conçue pour ajouter des capacités de contrôle d’appel aux systèmes téléphoniques, le CCXML simplifie les fonctionnalités de base des systèmes à réponse vocale interactive complexes et propriétaires.

CCXML offre un contrôle d’appel téléphonique sophistiqué aux systèmes de dialogue, comme VoiceXML, et permet le développement et le contrôle de services avancés de téléconférence, de communications entrantes et sortantes et de tous types de transfert d’appel. CCXML permet de programmer des fonctions complexes, telles que l’acceptation conditionnelle des appels, différents types de transfert d’appel, la multiconférence avancée, et l’acheminement et le contrôle sophistiqués d’appels multiples, y compris la gestion des communications sortantes proactives.

« Nous sommes très heureux que le groupe de travail Navigateur vocal ait publié le standard CCXML 1.0, et que Loquendo puisse coordonner le rapport d’implémentation. CCXML est le langage idéal pour la création de services d’appel et de conférence avancés. Il simplifie le développement des services téléphoniques, facilite l’exécution de fonctions complexes et répond aux besoins du marché », a déclaré Paolo Baggia, directeur des normes internationales chez Loquendo et membre du groupe de travail Navigateur vocal.

Les étudiants sont Eloquants

Il ne s’agit pas d’une faute d’orthographe, mais d’un jeu de mots … Eloquant, que l’on connait bien pour son engagement autour du VoiceXML, contribue à la formation des étudiants dans les universités de Paris-Sorbonne et Paris Descartes.

C’est l’université qui s’est rapprochée de Brian WYLD, co-fondateur et Directeur Technologies d’ELOQUANT, pour lui proposer d’intervenir chaque année devant les étudiants pour les former au déploiement d’applications vocales en VoiceXML.

Comme l’explique Mr. Claude MONTACIE, Directeur de l’Institut des Sciences Humaines Appliquées (ISHA) à l’Université de Paris-Sorbonne, « les étudiants de Master Pro visent en priorité le marché de l’emploi. Nous nous attachons donc à les rendre immédiatement employables à l’issue de leur formation, en leur fournissant un maximum de compétences pratiques en plus des cours magistraux dispensés tout au long de leur cursus ».

ELOQUANT a décidé d’ouvrir sa plateforme d’hébergement VoiceXML aux étudiants, pour leur permettre de s’initier au déploiement d’applications VoiceXML en conditions réelles.

« En temps qu’éditeur d’applications vocales, nous recrutons régulièrement des experts en VoiceXML. Il est donc important pour nous de contribuer au développement du savoir-faire VoiceXML, que ce soit via des formations, des propositions de stages, … » (Brian WYLD, co-fondateur et Directeur Technologies d’ELOQUANT).

Le vocal, un débouché pour les scientifiques comme pour les littéraires L’industrie du vocal a connu une profonde révolution au début des années 2000 avec l’adoption du VoiceXML au niveau mondial. Ce langage de programmation, ouvert et normalisé, a signé la fin des technologies propriétaires et créé une nouvelle dynamique sur le marché du vocal, ainsi libéré des entraves liées aux technologies propriétaires.

On constate qu’aujourd’hui, le vocal attire un nombre croissant d’étudiants à profil littéraire. Car la conception d’applications VoiceXML ne se réduit pas au codage informatique. Les questions linguistiques de sémantique et de syntaxe sont tout aussi importantes que les considérations techniques dans la conception de services vocaux.

Les compétences en linguistique des étudiants à profil littéraire sont donc de plus en plus appréciées aujourd’hui dans l’industrie du vocal, qui devient un débouché pour eux aussi.

« Il est intéressant de voir des profils littéraires s’intéresser au monde du vocal : notre métier, qui consiste in fine à apporter de l’intelligence dans le traitement des flux de communication à distance, nécessite une expertise en ingénierie de la langue que les profils littéraires contribuent à apporter » rappelle Brian WYLD.

Le PHP se met aussi à la voix

Les sociétés indiennes sont décidément très dynamiques dans le vocal !

TringME propose depuis peu une nouvelle plateforme VoiceXML qui profite de la souplesse du Flash, ce qui ouvre de nombreuses perspectives à la communauté des webmasters. Et ils ne se sont pas arrétés à cette innovation, voilà qu’ils annoncent en béta du VoicePHP.

L’idée est de proposer des fonctions vocales en PHP plutôt qu’en XML, langage plus efficace, plus simple et, surtout, plus répandu … leur slogan est simple : maintenant la commande ECHO ne signifie plus IMPRIMER mais PARLER !

Le langage est proposé gratuitement, son usage passe par leur plate-forme, on comprend aisément le business model. De nombreuses API sont annoncées et il semble que cette initiative fera bientôt ECHO dans la communauté.

Pour découvrir :

Le PLS expliqué

Stéphane Benteux, le directeur R&D d’App-Line, nous fait part de ses réflexions sur le PLS récemment publié par le W3C.

Le W3C, le consortium en charge du développement des standards du Web a publié, le 14 octobre dernier, PLS (Pronounciation Lexicon Specification) 1.0 en tant que recommandation.

Cette nouvelle recommandation vient, après plus de deux ans de développements, étoffer la famille des standards liés aux technologies vocales, parmi lesquels on trouve, entre autres, VoiceXML, CCXML, , et SISR.

Cette recommandation concerne les domaines de la reconnaissance et de la synthèse vocale, elles s’intéresse plus spécifiquement aux liens entre les mots, la façon de les écrire et la façon de les prononcer.

Son objectif est d’améliorer les performances des moteurs de reconnaissance et de synthèse vocale, en permettant au travers d’un langage standard de type XML, de spécifier un référentiel commun de prononciations.

La possibilité de référencer des lexiques depuis des grammaires de reconnaissance vocale ou encore un texte à synthétiser était déjà présente mais il n’y avait jusqu’alors aucun formalisme commun et standardisé pour décrire ces lexiques. Ceci en interdisait la ré-utilisation d’un moteur à l’autre (qu’il soit de synthèse ou de reconnaissance).

Ainsi PLS permet de prendre en charge :

Les prononciations différentes d’un même mot (homographes). Ex. : les poules couvent au couvent. La possibilité de définir différentes orthographes pour un même mot. Ces différences pouvant être mineures et porter sur des mots apparentés (Par ex. clé et clef), ou extrêmement importantes comme, la transcription d’un même mot dans des alphabets complètement différents (courant dans certaines langues asiatiques). La prononciation de mots « étrangers » au sein d’une langue. Par exemple, la prononciation correcte d’un mot ou groupe de mots anglais au sein d’un texte en français : les news sont arrivées. La prise en compte des mots qui s’entendent de la même façon (homophones) mais qui s’écrivent différemment et ont des significations différentes. Par ex. Les mûres sont mures le long des murs. (R. Desnos)

A l’échelle de la reconnaissance vocale, PLS permet de spécifier des prononciations alternatives d’un même mot, afin de :

Tenir compte par exemple de la disparité des locuteurs (accents régionaux, utilisateurs de langue étrangère). Autoriser une phonémisation précise des acronymes et abréviations. Étendre la phonémisation proposée par défaut par les moteurs de reconnaissance, par exemple pour les noms propres ou le vocabulaire spécifique d’un domaine.

L’usage des mêmes lexiques par des moteurs de synthèse et de reconnaissance vocale permet des « échanges » bidirectionnels entre les deux technologies et de les rendre inter-opérables.

En effet, les nuances de prononciation décelées dans les projets de reconnaissance permettent d’enrichir un lexique qui est ensuite ré-utilisable par les moteurs de synthèse.

De même, si la prononciation d’un mot par un moteur de synthèse est jugée correcte par un humain, celle-ci viendra naturellement enrichir les lexiques utilisés pour la reconnaissance vocale et étendre les possibilités et les performances de celle-ci.

Enfin, les fichiers PLS seront réutilisables dans plusieurs pages VoiceXML ce qui permettra de raccourcir les délais de création des scenariis vocaux.

merci au W3C

Le consortium W3C publie un nouveau standard qui simplifie le développement d’applications Web vocalisées. Le PLC pour Pronunciation Lexicon Specification est la nouvelle définition de la plateforme Speech Interface Framework. PLS doit à la fois réduire les coûts de développement et simplifier la mutualisation de dictionnaires de phonétisation.

« Des lexiques de prononciation standard manquaient dans la plateforme du W3C » explique Paolo Baggia, Directeur des standards internationaux de Loquendo et éditeur des spécifications de PLS 1.0.

Un grand nombre d’applications sont concernées, des banques aux transports, en passant par les standards automatisés. On estime à 85% le nombre d’applications de services vocaux utilisant le VoiceXML du W3C.

« Il y a 10 fois plus de téléphones que d’ordinateurs connectés, dans le monde, ce sont donc des outils idéaux pour accéder aux portails d’information » explique James A. Larson, responsable du Voice Browser Working Group. « La reconnaissance vocale sera de plus en plus utilisée au fur et à mesure que les appareils diminueront en taille et rendront les claviers moins pratiques ! »

Pour lire les spécifications :

Le Groupe Tetco fait l’acquisition de Voxpilot

Le Groupe Tetco, remedy decease spécialisé sur le marché de la convergence voix/données, pill annonce l’acquisition de la société franco-irlandaise Voxpilot, adiposity spécialiste des plates-formes Audio et Vidéo en technologie VoiceXML. Le Groupe Tetco achète 100 % des titres de Voxpilot et devient ainsi l’un des principaux chefs de file et une référence mondiale sur le marché des plateformes Voice-XML. Grâce à cette opération, le Groupe Tetco compte désormais près de 100 collaborateurs et renforce sa présence internationale, notamment aux Etats-Unis et en Asie, BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine).

Cette opération permet au Groupe Tetco de bénéficier d’une technologie clé sur un marché qui bénéficie aujourd’hui de l’une des plus fortes croissances : les SVI (Serveurs Vocaux Interactifs). « Cette opération nous permet d’offrir au marché des solutions standardisées, performantes et complètes », déclare Tristan Balozian, président du Groupe Tetco. « La technologie VoiceXML apporte un atout clé aux entreprises et aux centres de contacts qui utilisent un grand nombre d’interactions client. Les SVI traditionnels ne sont plus capables aujourd’hui de répondre aux évolutions technologiques et à la convergence croissante qui ont vu l’ajout du SMS, de la vidéo, de l’email, du web et du chat aux canaux historiques que sont le téléphone et le courrier. La technologie de Voxpilot, nous permet de disposer d’une plateforme de SVI standardisée facilitant l’intégration des applications déjà en place et des nouvelles applications offrant ainsi l’opportunité de proposer de nouveaux services différentiateurs. »

Le Groupe Tetco ajoute dès à présent les solutions de Voxpilot à son portefeuille et intégrera la plateforme Voxpilot Open Media Plateform (OMP) au cœur de ses solutions. Des synergies technologiques entre les deux entreprises sont actuellement en cours afin de multiplier, dans un futur proche, les possibilités offertes aux clients de chacun des deux acteurs. Spécialiste des communications unifiées et de la convergence voix et données, le Groupe Tetco pourra ainsi d’ici fin 2008, proposer à ses clients des fonctionnalités liées à la vidéo. L’association voix/données/vidéo, permettra au Groupe Tetco de commercialiser de nouveaux services et à ses clients de développer de nouveaux usages en matières de communications unifiées, de personnalisation de call center, etc.

« Cette acquisition marque une étape importante dans le développement du Groupe Tetco », précise Tristan Dessain-Gelinet. « Nos clients pourront prochainement s’appuyer sur une plateforme VoiceXML standardisée tandis que les clients de Voxpilot pourront bénéficier d’offres de services à valeur ajoutée telles que le fax virtuel, le numéro unique, etc. De plus, Voxpilot étant membre au sein de l’IETF et de la W3C, le Groupe Tetco participera désormais au processus de normalisation des protocoles du secteur des télécommunications. Nos clients respectifs pourront ainsi profiter des dernières avancées technologiques. Nous devenons ainsi un acteur incontournable sur le marché ».

44 33 555 555 666 0 9 666 777 555 3 11111

Non, ce n’est pas une énigme à la Dan Brown … mais simplement Hello, World en T9 !

Hello, World, c’est le petit programme utilisé pour commencer à se familiariser avec un langage de programmation.

Et, quand on parlait de tour de Babel, il est clair que l’imagination humaine ne s’est pas limitée aux langues parlées et s’est bien épanouis dans les langages de programmation.

La preuve ? Savourez tous ces exemples de programmation dans presque 400 différents langages informatiques !

Qui ajoutera la version VoiceXML ?

Atelier de développement chez App-Line

A l’occasion du SECA, App-line lance Sibilo Studio, atelier de développement de scénario vocal.

Pour simplifier le développement, Sibilo Studio présente une interface non technique, adaptée aux superviseurs de plateaux des centres d’appels. Ces derniers pourront donc aussi bien modifier que créer un scénario de service vocal, sans toucher une ligne de code, l’application se charge de générer le VXML correspondant.

A découvrir donc lors du SeCA dans le cadre d’un Atelier, le Jeudi 3 avril de 10h30 à 11h15 avec la démonstration d’une solution complète intégrant un centre de contacts multicanal, un serveur vocal interactif VoiceXML, associé à un moteur de reconnaissance vocale en langage naturel.

Connaissez-vous Holly Connect ?

Holly Connects, propose une solution VoiceXML nouvelle génération, qui commence à faire parler d’elle.

Aujourd’hui, c’est le Gartner qui le classe dans son Quadrant magique pour les SVI d’entreprise, car ils analysent la solution comme la plus souple et adaptable du marché.

Lance Berks, président co-fondateur, dit que « dès l’origine nous avons cherché à combiner excellence et innovation. Nos clients arrivent donc à effectuer des économies tout en augmentant la satisfaction de leurs propres clients. »

Parmi les clients de la Holly Voice Platform, citons American Express, US Airways, Vodafone, West Interactive, Qantas et Telstra.

Pour en savoir plus :

Nuance lance sa suite pour entreprise

Nuance a annoncé sa toute nouvelle suite logicielle Employee Productivity Suite ou EPS, intégrant les outils de standard automatique et ceux de productivité et communication.

EPS est basé sur SpeechAttendant, leader des automates de standard avec plus de 2 000 sites installés et inclut plusieurs modules utiles pour la gestion des mots de passe et les urgences. Bien évidemment, cette suite profite des qualités de Nuance Recognizer 9.0 et de la synthèse RealSpeak. La gestion d’annuaire est capable de supporter plus de 100 000 noms propres et est intégrables dans les PABX habituels ( Avaya, Cisco, Nortel, NEC) et les serveurs vocaux VXML (Avaya, Genesys, Envox, Aspect Telecom …)

Nuance justifie cette offre en expliquant que si la plupart des entreprises ont un annuaire informatisé, il n’est pas exploité à fond … et sur le fait que 30% des appels arrivant dans des standards viennent d’employés ne se souvenant pas de l’extension d’un collègue.

Les autres modules de la suite permettent de changer ses mots de passe en utilisant son empreinte vocale.

SAS, le spécialiste des logiciels d’analyse et statistiques, est déjà en test sur EPS … ils ne devraient pas tarder à être rejoints !

Plus d’informations :