Le CCXML est adopté

Loquendo, coordinateur du rapport d’implémentation du CCXML, est heureux d’annoncer que le groupe de travail Navigateur vocal du Le Forum VoiceXML qui a publié une proposition de recommandation du standard CCXML Version 1.0.

Norme de langage de balisage XML conçue pour ajouter des capacités de contrôle d’appel aux systèmes téléphoniques, le CCXML simplifie les fonctionnalités de base des systèmes à réponse vocale interactive complexes et propriétaires.

CCXML offre un contrôle d’appel téléphonique sophistiqué aux systèmes de dialogue, comme VoiceXML, et permet le développement et le contrôle de services avancés de téléconférence, de communications entrantes et sortantes et de tous types de transfert d’appel. CCXML permet de programmer des fonctions complexes, telles que l’acceptation conditionnelle des appels, différents types de transfert d’appel, la multiconférence avancée, et l’acheminement et le contrôle sophistiqués d’appels multiples, y compris la gestion des communications sortantes proactives.

« Nous sommes très heureux que le groupe de travail Navigateur vocal ait publié le standard CCXML 1.0, et que Loquendo puisse coordonner le rapport d’implémentation. CCXML est le langage idéal pour la création de services d’appel et de conférence avancés. Il simplifie le développement des services téléphoniques, facilite l’exécution de fonctions complexes et répond aux besoins du marché », a déclaré Paolo Baggia, directeur des normes internationales chez Loquendo et membre du groupe de travail Navigateur vocal.

La parole au QR codes

Pour préparer l’invasion de touristes, les musées de Bologne proposent des informations via des QR codes sur leurs tableaux.

Ces petites oeuvres carrées (que nous ne devons pas à Mondrian) sont maintenant vocalisées avec un service opéré par Loquendo. Le téléphone mobile des visiteurs devient aussitôt un guide audio et vidéo.

Mauro Felicori, le directeur des musées de Bologne, se félicite du système qu’il juge plus pratique que les autres outils techniques testés.

Pour en profiter, rendez-vous au musée d’Archéologie, d’Art de la ville, au Musée du Risorgimento … les autres batiments publics vont rapidement rejoindre la liste.

Langage Naturel en Altitude

Altitude Software, éditeur de solutions de gestion de centres de contacts multicanaux, propose Altitude Voice Portal, solution de reconnaissance vocale en langage naturel dédiée aux centres de contacts. Une offre développée conjointement avec Loquendo et Speechvillage.


« Associées à d’autres canaux de communication … les technologies de langage naturel améliorent non seulement l’expérience utilisateur mais permettent également aux agents de se concentrer sur d’autres tâches à plus forte valeur ajoutée « , explique René Esline, Président Directeur Général d’Easyphone.


Cette nouvelle offre intègre le ‘MRCP Server’ de Loquendo, solution pour les déploiements à grande échelle d’applications de téléphonie automatisées, intégrant les technologies vocales multilingues – Automatic Speech Recognition (ASR) et Text To Speech (TTS) – afin de donner une touche humaine aux communications automatisées.

« Altitude Voice Portal combiné avec notre savoir-faire technologique innovant et le moteur de dialogue de SpeechVillage est une solution rentable qui, tout en maintenant le niveau de satisfaction client, améliore la productivité et la performance du centre de contacts « , commente Massimiliano Ferrero, Directeur EMEA de Loquendo.

Grâce au moteur de dialogue de SpeechVillage, les appelants voient leurs requêtes aboutir en s’exprimant librement et sans contrainte.

« Nos systèmes d’agents automatisés conversent de façon naturelle avec les appelants et ce, en conditions réelles (bruit, utilisation de kit mains libres…). Notre moteur de dialogue innovant est capable de reconnaître des énoncés complexes et ambigus ainsi que les écarts de langage naturels, offrant à l’utilisateur un confort optimal » explique Walter Battistetti, PDG de SpeechVillage.

Avaya et Loquendo renforcent leurs liens

Loquendo, qui faisait déjà partie du programme de partenariat d’Avaya annonçait hier un renforcement de ce partenariat et une intégration plus large des technologies vocales.

Voice Portal, la plate-forme vocale pour les services clients d’Avaya, intégrera donc les 27 langues de la reconnaissance vocale Loquendo. Ces outils seront aussi disponibles dans d’autres offres comme l’Intelligent Customer Routing et Proactive Outreach, l’offre multi-canal.

Cet accord a été conclu car Avaya mesure un accroissement de la demande de services automatisés, selon le directeur général de la division des centres d’appels, Anthony Bartolo.

Il est intéressant de noter que les deux acteurs ont remporté de beaux succès avec des services d’information sur le football et la vente de tickets, notamment avec VIVA en Bolivie.

Services vocaux sur Asterisk

Après être passé en VoiceXML, voilà que Digium annonce son premier accord important pour apporter la reconnaissance vocale sur Asterisk.

C’est Loquendo qui est le premier partenaire du spécialiste de la voix sur IP en opensource. Sa plateforme VoxNauta est donc compatible Asterisk avec ses 36 langues et 63 voix.

Cet accord prépare une base pour les applications adaptées aux besoins des standards automatiques, solutions CRM, self-service et messageries unifiées. On attend avec intérêt les premières applications.

Cordic

Après la belgique, avec Vocabase, voici les anglais de Cordic qui annoncent la gestion de flotte de taxis avec la solution de reconnaissance vocale de Loquendo.

La solution cPAQ taxi de dispatch intègre donc une nouvelle version plus intuitive pour simplifier la commande auprès des utilisateurs.

Fara Arani, directeur commercial de Cordic, explique que 25 à 40 % des commandes de taxis peuvent être gérées par l’automate.

La question : que font les G7 et autres Taxis Bleus ?

Découvrir Cordic :

Uebbi, l’ami internet

Telecom Italia lance Uebbi, un appareil internet à écran tactile et synthèse vocale (Loquendo), afin d’obtenir toutes les informations dans son salon sans démarrer son ordinateur. Uebbi

Les widgets proposent une multitude de services traditionnels (météo, news …) mais aussi la radio ou la diffusion de photos, pour emporter avec soi tout l’essentiel de la techno-victime, de la chambre à la cuisine, grâce au WiFi. Et pour seulement 139 € … en Italie seulement pour l’instant.

Un véritable appareil connecté, qui a sans doute l’avantage de ne pas être aussi sensible qu’un portable et son clavier, mais propose quand même un écran (contrairement au NaBazTag) et la synthèse vocale pour simplifier … la lecture des recettes dans la cuisine !

On devrait bientôt pouvoir le tester … à suivre …

Si vous comprenez l’italien : Uebbi

La rançon de la gloire

Amazon est tellement importante qu’elle attise les appétits. Nous avons déjà évoqué les premières réactions à la fonction de synthèse vocale du Kindle, voilà qu’après Guilde des Auteurs c’est le président du lobby des auteurs américains qui demande que les machines qui lisent à voix haute des livres électroniques payent des droits supplémentaires.

Car ils estiment que cela fait concurrence à la vente de leurs livres audio. Ce qui est surprenant c’est qu’ils ne s’en rendent compte que maintenant. Car cela fait longtemps que des outils permettent de lire un texte sur un ordinateur, que des livres sont disponibles sous forme numérique et donc que « leurs droits » sont bafoués …

D’ici à ce que la Guilde des Auteurs ait envie de oursuivre Acapela, Nuance, Loquendo ou VoiceCorp … il n’y a qu’un pas ! Car le texte publié dans le New York Times laisse comprendre qu’ils souhaitent un droit général pour taxer toute innovation technologique sans laquelle ils pourraient gagner plus d’argent…

Emma

Le W3C est très actif ces derniers temps, autour des technologies vocales. Après le PLS, qui simplifie l’usage du vocal tant en synthèse qu’en reconnaissance, voici, avec l’agréable nom d’Emma, une recommandation pour le multimodal.

Ce Extensible MultiModal Annotation Markup Language, que l’on aimera donc continuer d’appeler EMMA, es un langage évolué de développement d’actions multi-modales incluant les technologies vocales et améliorant les interactions. Cette forme de XML permet d’annoter les données reçues (avec un score de confiance, par exemple) avant de les transmettre à la plate-forme vocale.

L’objectif est de rendre plus accessible les services web, quelque soit l’outil et la forme d’interaction (vocale, stylet …), dépassant les limites du couple clavier / souris habituel.

Loquendo annonce que son serveur MRCP supporte dès à présent le standard EMMA et Daniele Sereno explique que « cela facilitera grandement le développement des applications et encouragera l’innovation tout en améliorant la compétitivité des entreprises ». Loquendo MRCP Server already supports the EMMA standard – enabling your platform to be EMMA compliant, and thereby enhancing the functionalities and interoperability of your speech-enabled and multimodal applications.

C’est le groupe MultiModal Interaction Working Group qui a défini EMMA, vous pouvez retrouver les spécifications ici :

Saynergy

Derrière ce nom se cache une initiative de Vocalcom, Umanify et Loquendo pour créer un assistant.

Basé sur le langage naturel, Saynergy permet aux centres de contact de mieux automatiser les questions ouvertes et décharger le centre d’appel. Commercialisé par Vocalcom, cette offre s’appuie sur les technologies vocales de Loquendo et les avatars d’Umanify. Ces derniers sont compatibles avec le web et les mobiles du type iPhone ou Gphone.

On attends avec intérêt une démonstration …