Etude automobile

Nuance avait annoncé une étude sur l’usage des appareils embarqués par les automobilistes, elle confirme le succès des fonctionnalités de reconnaissance et de synthèse vocales. En effet, huit automobilistes sur neuf déclarent utiliser régulièrement les systèmes à reconnaissance vocale embarqués dans leur véhicule.

Menée par Maix Research and Consulting cette enquête révèle également que 73 % des utilisateurs se disent satisfaits par ces technologies, les réclameront à l’achat de leur prochain véhicule et les recommanderont à leurs amis.

Voici les principaux résultats de cette enquête :

  • La téléphonie et la navigation à commande vocale sont les applications privilégiées des automobilistes : 83 % téléphonent, 80 % répondent aux appels et 76 % saisissent leurs destinations à la voix de manière systématique ou fréquente.
  • Les commandes vocales se prêtent à davantage de scénarios de conduite que les commandes manuelles : la majorité des personnes interrogées (environ 75 %) déclarent préférer les commandes vocales lors de leurs déplacements, en particulier dans certaines situations. En effet, 50 % des utilisateurs apprécient d’utiliser les commandes vocales lorsqu’ils sont accompagnés. Ils sont 18 % de plus (68 %) à préférer les utiliser lorsqu’ils sont seuls. 58 % d’entre eux se servent des commandes vocales dans des lieux qu’ils connaissent et 69 % dans des lieux inconnus. 63 % des sondés ont déclaré utiliser les commandes vocales lorsque la circulation est calme ou normale, contre 71 % lorsque le trafic est intense et particulièrement stressant.
  • L’âge joue un rôle dans l’adoption des commandes vocales : l’utilisation de systèmes embarqués à reconnaissance vocale est généralement plus fréquente chez les jeunes conducteurs (entre 18 et 29 ans) que chez les automobilistes plus âgés (40 ans et plus), qui se contentent de les utiliser uniquement dans les lieux qu’ils connaissent mal ou lorsque le trafic est intense.
  • Les utilisateurs de systèmes embarqués à reconnaissance vocale disposeraient volontiers de davantage de fonctionnalités « connectées » : cette étude indique en effet que les personnes interrogées préféreraient disposer de davantage de services vocaux « connectés ». Ils sont 43 % à affirmer qu’ils utiliseraient volontiers des services d’information continue sur la circulation routière, 40 % des services de prévisions météorologiques et 37 % des fonctions de recherche d’entreprises locales.
  • Les utilisateurs attendent un dialogue plus naturel : les personnes interrogées dans le cadre de cette étude ont été invitées à citer les améliorations qui, selon elles, les encourageraient à utiliser davantage les systèmes embarqués à reconnaissance vocale dans la voiture. Elles ont ainsi majoritairement évoqué l’optimisation du naturel des dialogues, qui accélèrerait les échanges avec les systèmes et en simplifierait donc l’utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *