Le marché de la recherche téléphonique se réveille

Voilà qu’une société belge vient bousculer le marché du renseignement téléphonique avec une offre gratuite, le 3999. Pour assurer son fonctionnement, le service sera vendu 96 euros par an aux professionnels qui voudront promouvoir leur visibilité.

Dans un marché qui s’est fortement concentré après la disparition du 12, dominé par le Numéro (118218) et France Télécom (118 712), tout en décroissant en volume (120 millions d’appels quand le 12 en assurait 270 …), voilà qui va être intéressant !

On se demandait quand de telles offres arriveraient, depuis qu’aux USA nous avions vu fleurir les Jingle, Goog411, TellMe … décidés à prendre des parts de marché à AT&T.

L’IFOP publiait mardi un sondage indiquant que 55% des français trouvent les renseignements téléphoniques trop chers, aussi cette offre arrive à point. France Télécom en profitera t’il pour rappeler qu’à côté de son 118 712 il a le 118 710, gratuit et en reconnaissance vocal lui aussi.

A l’usage, le service est cependant perfectible … et donnera du grain à moudre aux détracteurs des technologies ! Le message d’accueil est agréable, bien qu’un peu long et on fera le même constat sur d’autres messages du scénario. Les temps de latence sont aussi assez agaçants et, comparé à d’autres services vocaux, on se demande pourquoi. Enfin quelques reformulations oublient de bien poser une question quand ils attendent une réponse … aboutissant alors sur un message standard d’échec.

Cependant, en comparant plusieurs services, ce matin tôt, force est de constater que si l’ergonomie mériterait d’être repensée, l’on obtient les mêmes résultats qu’avec les 118.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *