L’hégémonie de Nuance

Nuance, le géant américain des technologies vocales, s’est formé grâce à la vision du président de ScanSoft, leader des OCR, par rachats successifs en commençant par les actifs de feu Lernout & Hauspie puis SpeechWorks et Nuance (dont le nom fût conservé). Le dernier rachat important, la division Speech Recognition Systems de Philips a eu lieu en octobre 2008 pour 96 millions de $ et donne à Nuance une position dominante, particulièrement sur le domaine médical.

Loin derrière on trouve Microsoft … et voilà que la justice américaine enquête sur Nuance pour vérifier si les règles antitrust sont respectées.

Ironie qui doit bien faire sourire chez Microsoft !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *