SpinVox … encore !

Christina Domecq continue de nous étonner !

Tout d’abord en recrutant directement à Cambridge, Tony Robinson, professeur et entrepreneur, qui avait déjà apporté son expertise au projet. Dans le même temps, SpinVox regroupe ses équipes de recherche à Marlow, près du centre Automated Speech Recognition de l’université.

Puis en levant à nouveau 100 millions de dollars ce qui valorise SpinVox à plus de 500 millions de dollars.

L’objectif de plusieurs dizaines de millions d’utilisateurs dès l’année 2009 semble atteignable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.