SpinVox … encore !

Christina Domecq continue de nous étonner !

Tout d’abord en recrutant directement à Cambridge, Tony Robinson, professeur et entrepreneur, qui avait déjà apporté son expertise au projet. Dans le même temps, SpinVox regroupe ses équipes de recherche à Marlow, près du centre Automated Speech Recognition de l’université.

Puis en levant à nouveau 100 millions de dollars ce qui valorise SpinVox à plus de 500 millions de dollars.

L’objectif de plusieurs dizaines de millions d’utilisateurs dès l’année 2009 semble atteignable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *