Interview d’Yvan Sixto

ivan sixtoI6net est né en 2002 de 3 frères, Yvan, Borja et Javier, issus du conseil, des télécoms et d’internet. Ils prirent la décision de travailler sur VXML et de créer un bowser Linux, maintenant intégré à Asterisk. 2006 à vu les premiers downloads et l’installation des premiers clients.

Le partenariat avec Digium et son écosystème commence à prendre forme, la communauté télécom participe activement, I6net se concentre sur la partie VXML. L’objectif est de continuer sur l’OpenSource, d’innover et d’ajouter des fonctionnalités comme la vidéo et la reconnaissance vocale récemment.

Le nom vient de la volonté d’être très orienté réseau et internet. Ce pari audacieux commence à porter ses fruits, y compris vers la virtualisation des serveurs. Les offres en Cloud Computing deviennent très compétitives …

L’approche commerciale volontairement agressive a mené i6net a développer un réseau de partenaires qui gèrent les projets. D’autre part la crise entraîne les clients à chercher des composants bon marché mais avec un support de grande qualité. La flexibilité est un atout majeur face aux besoins spécifiques que l’on rencontre régulièrement dans les entreprises. De même I6net bénéficie de l’apport de partenaires astucieux comme Ambiser qui propose des solutions agiles aux collectivités locales. Parmi les clients : 3915 pour trouver les pharmacies de garde, les Pages Jaunes en Espagne.

La vidéo intéresse le secteur santé … on en reparle bientôt (avant Noël) avec un très beau projet en cours !

Aujourd’hui, ce qui est essentiel sur les services vocaux, ce n’est plus la plateforme, c’est la définition des applications qui est critique. Et la souplesse des outils …

Pour en savoir plus :

Asterisk est en VoiceXML

I6NET et LumenVox annoncent la mise au point de VXI, une version de VoiceXML adaptée au fameux système libre de téléphonie sur IP Asterisk.

Ainsi tous les services déjà développés en VoiceXML pourront être installés sur cette plateforme qui attire de nombreuses entreprises en leur apportent la puissance de la reconnaissance vocale.

MyVocal, un service proposant des podcasts, des audioguides et autres audiobooks fonctionne maintenant en reconnaissance vocale, sans coût supplémentaire. Alexey Patsko, son fondateur s’en réjouit, « nous offrons une meilleur interaction sans modifier notre plateforme Asterisk ».

Pour découvrir VXI :