IVONA fait parler les développeurs

Nous avons déjà parlé de cette société polonaise qui performe dans la synthèse vocale, avec des voix bien choisies et adaptées aux subtilités des langues européennes. Voilà qu’ils lancent un kit de développement pour iOS (iPhone et iPad) mais aussi Android, Linux, Meego et Windows Phone 7 en SDK traditionnel mais aussi en version Cloud !

Le programme développeurs donne accès de façon gratuite, pendant 60 jours, à l’ensemble de ces outils.

IVONA est de plus en plus présent dans des offres, serveurs vocaux comme produits embarqués et on peut penser que la contraction du marché (Nuance vient de racheter Loquendo) va leur ouvrir de nouvelles opportunités.

Orange investit le 2.0

Alors que certains continuent de débattre autour du concept du Web 2.0, Orange lance plusieurs initiatives pour offrir des contenus plus interactifs. C’est sans doute la raison d’être d’Orange Vallée, créé pour accélérer ces développements. Jean-Louis Constanza, ancien PDG de Télé 2 et de l’opérateur mobile Ten, à la charge de cette structure.

  • WorMee et RadioMee

Un site de musique à la demande ouvert depuis le mois d’avril, proposant 850.000 titres (sur les 4 millions dont dispose le groupe grâce à des accords signés avec Warner Music, EMI et Universal Music). De même RadioMee permet d’accéder à près de 5.000 radios en direct.

  • Kagédo

Ce système de synthèse vocale propose aux internautes de prendre la voix de personnages connus (nous parlions récemment de leur buzz sur le film Les Lascars). Orange négocie un accord avec Microsoft pour intégrer ce système de synthèse vocal dans la messagerie MSN Messenger.

  • Friendize

Ce réseau communautaire permet de créer de petites communautés d’amis. Le service agrège les carnets d’adresses des messageries (Gmail, Hotmail, Yahoo! Mail…), les contacts des différents réseaux sociaux (Facebook, MySpace, LinkedIn,…), ou encore les photos de sites de partage (Flickr, Picasa…). Ces différents contenus sont ensuite triés sous forme de microcommunautés.

  • Tabbee

Cette petite tablette à écran tactile permet d’accéder via Wi-Fi à ses contenus stockés sur son PC (photos, musiques, documents), la télévision de son fournisseur d’accès ou de télécharger de petites applications diverses (« widgets »). Il est commercialisé depuis peu sur Internet au prix de 249 euros.

Nao est un robot sympa

Voici Nao, un robot ludo-éducatif, présenté par Bruno Maisonnier, son concepteur

Apprendre une langue peut devenir amusant, il suffit de converser avec Nao, un robot développé par la société française Aldebaran Robotics, haut de 58 cm et pesant 4,5 kilos … et coûtant 12 000 euros. Son prix pourrait fortement baisser dans les années à venir, afin d’être accessible au grand public.

Equipé d’un système de reconnaissance vocale, de synthèse vocale et de reconnaissance des visages grâce à deux caméras, Nao peut être utilisé à de nombreuses fins d’apprentissage. « C’est un robot compagnon qui peut être utilisé pour des tâches éducatives comme enseigner les tables de multiplication à un enfant ou une langue étrangère », ajoute Bruno Petit, directeur commercial.

Doté aussi du WiFi, Nao sait trouver des informations via internet. Un jour il saura aussi lire des contes de fées en mettant le ton, les gestes et un zeste de musique.

A découvrir ici :