Ah bon, la NSA transcrit les conversations ?

Il est amusant de lire ce déluge d’articles qui nous annoncent qu’Edward Snowden aurait aussi révélé que la NSA avait un outil de transcription pour recopier en texte les conversations interceptées.

On découvre ainsi l’étonnement des journalistes qui n’ont sans doute jamais entendu parler de Dragon, le précurseur, ou des outils proposés en leur temps par d’autres, comme Loquendo ou Telisma. Il suffisait de leur en parler pour apprendre qu’ils avaient tous des outils spécifiquement développés pour les services de police ou de renseignement de leur pays.

Il est remarquable aussi de penser que tous ces journalistes ont déjà oublié les annonces de Vecsys lors de feu le projet Quaero, ou la méritante jeune pousse Specinov qui propose de transcrire des réunions avec son offre Captoo.

Et l’on reste ébahi devant tant de naïveté ou d’aveuglement, pas un seul ne se posant la question de savoir si nos propres services de surveillance n’ont pas aussi leur VoiceRT.

La prochaine étape ? Les journaux vont vous annoncer que la NSA a un système permettant de repérer des locuteurs grâce à leur voix 😉

Agnitio savoure l’effet Cahuzac

Nous en parlions le 21 mars, à peine la nouvelle dévoilée, c’est le logiciel de Biométrie Vocale de l’espagnol Agnitio, BatVoice, qui démontrait que la voix enregistrée était bien celle du Ministre du Budget.

AgnitioHomePage

Cette affaire a permis à l’éditeur de logiciel un fort éclairage médiatique sur l’intérêt de ses solutions. Ils en profitent donc directement sur leur site, en mentionnant l’article de 01net. La biométrie vocale dans son ensemble va sans doute profiter de cette aubaine.

Au passage, les 8 & 9 mai, à San Francisco, vous pourrez tout découvrir lors de la VoiceBiometricsConference et écouter le fondateur d’Agnitio, Emilio Martinez.

 

 

Cahuzac et la biométrie vocale

Voilà une affaire politique qui donne un nouvel éclairage au monde de la biométrie vocale. En effet si ces outils ont déjà été médiatisés par des films d’espionnage, et fort peu pour leurs usages commerciaux (la plupart par des banques), c’est maintenant la justice qui découvre cette opportunité de recherche de conviction à défaut de preuve (car dans de nombreux pays, dont la France, l’empreinte vocale n’est pas considérée comme une preuve légale).

Le Parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire suite aux allégations de la presse autour d’un enregistrement d’entretien téléphonique du ministre du Budget Jérôme Cahuzac, pendant lequel il aurait évoqué l’existence d’un compte bancaire en Suisse.

Et c’est grâce au logiciel de reconnaissance d’empreinte vocale Batvox de la société espagnole Agnitio, que les charges semblent devenir accablantes. Cet outil est réputé fiable à 95% selon Caroline Rey, ingénieur chez Agnitio.movie Detective Conan: Crimson Love Letter 2017 streaming

Un joli coup de publicité pour Agnitio ?

Votre voix est votre mot de passe

Beaucoup a été dit et fait concernant la biométrie vocale.

Aussi, il semblait logique que Nuance annonce un jour des applications grand public sur cette technologie. Voilà chose faite, le géant américain ayant annoncé la sortie prochaine d’une application de contrôle des iPhone en reconnaissance de la voix DragonID ! Voici donc 2 vidéos pour vous montrer ce qui arrive :

Obtenez une promo sur la conférence biométrie vocale

Nous savons tous reconnaître nos amis à la voix, et c’est souvent utile et sympathique.

La technologie permet d’en faire de même, que ce soit pour simplement reconnaître un client régulier ou l’authentifier lors de ses transactions. Pour tout comprendre et étudier les retours d’expérience des installations en place, nous vous conseillons la conférence d’Avril à New York, organisée par OpusResearch.

Nous avons d’ailleurs le plaisir d’offrir 200 $ de réduction à nos lecteurs … il suffit d’utiliser le code OPRCH sur la page d’inscription () pour voir passer l’inscription de 699 à 499 $.

Tout sur la conférence VoiceBiometrics

Le programme, bien fourni, sera animé par Dan Miller et verra notamment le célèbre Steve Chambers de Nuance !

La biométrie nuancée par Twitter :-)

Ou plutôt Nuance qui utilise Twitter pour étudier la perception des internautes envers la Biométrie !

En ce mois de Novembre, Nuance présente les résultats d’une étude fort instructive :

  • 80 % des internautes utilisent … le même mot de passe partout (pas vous, bien sûr)
  • 67 % ont plus de 11 logins (moi, je n’ose pas compter …)
  • 77 % souhaiteraient une solution biométrique pour sécuriser leur accès

Il semble donc que la biométrie, et notamment la biométrie vocale aient de l’avenir.

Si vous voulez les résultats complets, écrivez-moi.

P.S. : l’autre effet positif de Siri sur l’iPhone 4S … c’est d’avoir dopé les résultats financiers de Nuance

La Belgique simplifie la prison !

Le ministre de la Justice en Belgique, Stefaan De Clerck, vient d’annoncer que les courtes peines de prison pourront être effectuées à domicile dès 2012.

Un contrôle de présence sera effectué par téléphone, avec un boîtier qui sécurise la ligne et la reconnaissance vocale biométrique. Des appels pourront être passés à tout moment pour s’assurer de la bonne exécution de la sentence.

Cette technique a déjà été expérimentée au Canada ( voir notre billet) pour contrôler les immigrants refoulés et semble donner satisfaction.

Biométrie vocale originale

Alors que l’on commence à voir se développer le reconnaissance des clients par la voix, voici un usage inattendu de ces technologies : la reconnaissance des télé-opérateurs.

VirtualLogger propose son service SaaS AgentPrescience, pour reconnaître les agents qui auront préalablement enregistré leur voix par quelques phrases. Ils peuvent ainsi déclencher des enregistrements et les affecter autoatiquement aux bonnes personnes. Le service, lancé aux USA, ne devrait coûter que quelques milliers de dollars pour 50 agents.

Pour en savoir plus :

Turkcell aime la signature vocale

Global Bilgi, filiale de l’opérateur Turkcell, semble très satisfait de la signature vocale. Depuis BellCanada qui avait enregistré l’empreinte vocale de 2,2 million de ses clients, peu de grands déploiements se faisaient jour en biométrie vocale.

Avec 33 millions d’abonnés (pour une population de 72 millions … ) a son offre quadruple play, cet opérateur majeur montre à nouveau l’intérêt de ces technologies. Les chiffres sont impressionnants : 12 centres de contact, 5 500 positions, on imagine aisément les volumes d’appels !

Aussi, expliquent-ils dans un communiqué de presse, la signature vocale réduit les appels de 20 à 40 secondes et démontre un retour sur investissement de 5 mois seulement. Tout en fournissant une grande qualité de service à leurs clients.

Ils se sont appuyés sur Persay, le pionnier récemment racheté par Nuance.

Une bonne raison pour s’intéresser de près aux technologies de biométrie vocale, rappelons que les 23 et 24 mars se tiendra la VoiceBioConference, à Amsterdam, et que vous pouvez toujours obtenir un code de réduction en m’écrivant.

Découvrez GlobalBilgi :

Tout savoir sur la biométrie vocale

Cette année, OpusResearch organise sa VoiceBioCon à Amsterdam les 23 et 24 mars.

Ce sera l’occasion unique de faire le point sur cette technologie d’avenir qui se propose non seulement d’agir pour la sécurité mais aussi pour la simplification des accès de nos vies numériques.

Les orateurs seront Almog Aley-Raz, CEO de Persay, David Attwater & Bruce Balentine de EIG, Chuck Buffum VP de Nuance, Surinder Singh de Leading Software, Lee Cottle, Alexey Khitrov du Speech Technology Center, Jim Lound, Experian, David Marshall de Datapoint, Mike Matthews d’Atos Origin et, bien sûr, Dan Miller d’OpusResearch

Le programme complet ICI … et une bonne nouvelle : les lecteurs de VocalNews peuvent obtenir une réduction de 200 $ (ce qui ramène le coût à seulement 399 $), écrivez-moi rapidement (il n’y en aura pas pour tout le monde !

Pour vous inscrire : VoiceBioCon … mais pensez à demander le code de réduction AVANT 😉

P.S. On se demande quand les américains comprendront qu’il faudrait couper le mot conférence après le F …