Dragon Dictate Mac 3 … Le retour de la reconnaissance vocale

Le moteur de dictée vocale de Nuance, Dragon Dictate pour Macintosh, troisième du nom, vient de sortir.

C’est l’occasion de faire un premier test rapide, directement avec cet outil de reconnaissance vocale. L’installation est globalement rapide, pas très compliqué, et surtout amusante vue le texte qu’il faut lire pour adapter sa façon de parler et qui explique assez clairement la différence entre le notre reconnaissance vocale d’humains et celle des ordinateurs. Il y a notamment un exemple assez drôle qui explique qu’il est difficile de reconnaître certains homophones par exemple : « ces chalets », « ces chats laids », « sécha les ». D’ailleurs pour les reproduire vocalement il m’a fallu prononcer ces mots en séparant bien l’espace pour qu’il ne se trompe pas.

Ce qui peut paraître déroutant premier abord, c’est d’être un peu obligé de prononcer les marques de ponctuation. D’habitude on parle de façon fluide, sans prêter une grande attention à la ponctuation. Un bel exemple m’a été montré récemment expliquant que la ponctuation pouvait sauver des vies ! En effet regardez la différence qu’il y a entre ces deux phrases :

  • Si on mangeait les enfants ?
  • Si on mangeait, les enfants ?

Mais ce qu’il y a de plus remarquable dans Dragon Dictate c’est sa vitesse de travail. On peut parler tout à fait naturellement et le voir écrire parfois avec un léger retard sur la parole sans se tromper beaucoup mais beaucoup plus vite que ce que l’on sait faire au clavier. si une bonne dactylo est capable d’atteindre 60 à 70 mots minutes, la j’ai mesuré carrément sans un mot minutes.

Dorénavant, c’est avec cette nouvelle version de Dragon Dictate que j’écrirais mes billets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *