Le futur des mobiles

Nokia croit au vocal comme interface homme-machine et le prouve en signant un accord majeur avec Nuance.

Alors que les interfaces tactiles apportent un véritable renouveau dans les interfaces des appareils mobiles, les affichages restent petits et les méthodes de saisie pas forcément très pratiques. Le pilotage d’un terminal mobile à la voix pourrait constituer une nouvelle approche, à condition d’évoluer par rapport à ce qui existe, en gérant toutes les fonctions.

C’est le sens de l’accord que viennent de signer Nuance Communications et Nokia afin de collaborer sur plusieurs années pour développer des solutions de reconnaissance vocale et de possibilités de texte prédictif embarquées dans des téléphones. Le tout dans un cadre ouvert afin de permettre le déploiement large de ces technologies dans l’industrie mobile. Nokia prépare donc de nouvelles interfaces mettant en jeu ces fonctionnalités et pouvant être facilement exploitées grâce à la mise à disposition d’interfaces de programmation ouvertes, de modèles de langage et d’outils de développement.

N’ayant pas vu venir la vague des interfaces tactiles, Nokia veut reprendre l’avantage dans la suite des événements et mise sur le champ de l’interface vocale, tout en privilégiant l’ouverture, seule susceptible d’offrir la possibilité de créer une communauté et d’assurer un rythme de développement rapide pour de futurs services.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *