Google a t’il triché ?

Selon Vincent Birebent de ZDnet, Google aurait en effet triché pour son application de recherche vocale sur iPhone, en utilisant une API non publiée.

Il est clair que si Apple ne publie pas toutes ses librairies c’est pour pouvoir assurer une qualité maximale et ne diffuser que celles qui ont correctement subi les tests. Google est donc allé un peu plus vite, et on peut féliciter les développeurs d’avoir su tirer partie de fonctionnalités innovantes, au risque de voir leur application ne plus fonctionner lors d’une prochaine mise à jour de l’OS. C’est, selon nous, et toute polémique mise à part, une nouvelle preuve de leur dynamisme, plus qu’une tricherie …

On remarquera aussi que cette application fait beaucoup parler d’elle, tant par ses avancées (l’usage du capteur de proximité de l’iPhone pour activer la reconnaissance vocale) que pas ses couacs avec les accents anglais (beaucoup d’émotion outre manche, où certains semblent découvrir qu’ils ne parlent pas le même english …)

Source : ZDnet

Google sort une nouvelle application vocale pour iPhone

Selon le New York Times de vendredi, Google devait sortir une application de recherche vocale sur iPhone. Et cela à échauffé les esprits, et les blogs … mais restse introuvable … et Apple très discret …

Sur ce terrain on avait déjà Vlingo pour le OneSearch de Yahoo, voici donc Google qui propose une recherche basée sur une saisie vocale (le traitement de la parole est fait sur leurs serveurs). Et si l’outil s’avère aussi bon que la vidéo de promotion, ce devrait être un succès.

Jamais perdu

Didier Sanz publie un intéressant article sur les différents outils permettant aux piétons de ne plus se perdre. Depuis le Kapten au Easymetro en passant par les cartes Google de l’iPhone, une analyse objective bienvenue.

Nous avons récemment testé l’Easymetro et il s’avère un gadget utile à ceux qui ne savent pas par coeur les lignes. On pourrait simplement l’espérer plus compact à l’instar du Kapten …

A lire ici

Un cactus dans votre iPhone

Une application au nom prédestiné ?

Beaucoup de critiques se sont élevées contre l’absence de reconnaissance vocale dans l’iPhone. De nombreuses annonces ont été faites, seule VoiceDial de Makayama existait sur l’iStore, pour 15$ … mais avec un fonctionnement hasardeux !

Cactus, basé sur des travaux de l’université de Carnegie Mellon avec le projet PocketSphinx, propose une solution.

L’application, avec seulement 4,9 Mo en mémoire, permet d’appeler ses contacts vocalement. Il est même possible d’ajouter le mot « mobile » ou « home » pour préciser quel numéro appeler. L’application fonctionnant en local, elle est plus rapide que celles qui font appel à un service en ligne.

Mais voilà, les tests ne semblent pas très concluants. Hormis les bugs acceptables sur une première version (n’essayez pas d’appeler un correspondant qui à un W dans son nom …), l’ensemble est décevant.

Et cela contribue à donner une mauvaise image à la reconnaissance vocale si efficace par ailleurs !

Pour le télécharger gratuitement : iStore

Reconnaissance vocale sur iPhone

Surveillez l’iTunes Store … dans quelques jours vous devriez voir apparaître Say Where, la nouvelle application de Dial Directions (dont nous avons déjà parlé).

C’est la version iPhone de leur outil d’information et de guidage de piéton, avec reconnaissance de la parole ! Les partenaires, MapQuest, Yellow Pages, Ask.com, Yelp, et Traffic.com fonctionnent déjà, d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

On en reparle dès que l’on aura pu le tester.

Fonix aussi pense à l’iPhone

Fonix Speech annonce Fonix iSpeak une application dédiée au tout nouvel iPhone 3G.

Une nouvelle initiative pour pallier l’absence de reconnaissance vocale dans ce smartphone singulier. Ce qui est d’autant plus surprenant qu’Apple a été pionnier de la navigation vocale dès sa version 8 de MacOS … ou le mot de Passe par Empreinte Vocale dans MacOS9.

D. Lynn Shepherd, de Fonix, explique que « les outils présents dans le SDK ont permis un développement rapide et efficace. » Aussi ils ont préféré une application embarquée plutôt qu’avec échange avec un serveur, ce qui donne plus de réactivité.

Fonix iSpeak est disponible sur le standard de Fonix, en reconnaissance vocale évidemment ! Appelez le 1 801 553-6600 et dites « Sales » …

Yap

Yap compte simplifier la vie des accros aux SMS, Twitter et autres outils mobiles nécessitant un clavier. Et pour ce faire, ils viennent de lever 6,5 millions de dollars, auprès de SunBridge Partners, Harbert Venture Partners et Pittco Capital Partners.

Dans ce domaine, on connaît déjà SpinVox, Jott ou PhoneTag (anciennement SimulScribe), la différence est que Yap n’utilise que la reconnaissance de la parole, avec son propre moteur. Et, comme par hasard, la première application sera pour … l’iPhone !

Yap a été finaliste du fameux TechCrunch40, et les premières béta version semblent prometteuses.

Igor Jablokov, co-foundateur et président, pense qu’il faut rester humble, mais que l’avenir est trop prometteur pour ne pas s’y intéresser.

Et votre iPhone fait … Whrrl !

Whrrl, qui vient de lever 15 millions de dollars auprès d’investisseurs dont T-Mobile, s’intéresse de près à l’iPhone !

Derrière ce nom étrange, se cache un réseau social (Facebook, Yelp …) d’un genre nouveau, qui trace vos amis grâce à leur mobile (la CNIL va adorer …) et vous recommande les bons endroits en fonction des notes et des appréciations de votre réseau, un peu comme GrayBoxx ou uLocate avec Zync.

Jeff Holden, le président de Whrrl, explique qu’il s’appuie sur la démarche d’Amazon avec ses recommandations qui ont fait leurs preuves (il a d’ailleurs embauché Brian Lent, ancien d’Amazon …)

Maintenant, il développe la version iPhone, car toutes les analyses montrent que ses utilisateurs sont très actifs. Et vu le nombre de réseaux sociaux, le nombre d’utilisateurs est critique.