Yap

Yap compte simplifier la vie des accros aux SMS, Twitter et autres outils mobiles nécessitant un clavier. Et pour ce faire, ils viennent de lever 6,5 millions de dollars, auprès de SunBridge Partners, Harbert Venture Partners et Pittco Capital Partners.

Dans ce domaine, on connaît déjà SpinVox, Jott ou PhoneTag (anciennement SimulScribe), la différence est que Yap n’utilise que la reconnaissance de la parole, avec son propre moteur. Et, comme par hasard, la première application sera pour … l’iPhone !

Yap a été finaliste du fameux TechCrunch40, et les premières béta version semblent prometteuses.

Igor Jablokov, co-foundateur et président, pense qu’il faut rester humble, mais que l’avenir est trop prometteur pour ne pas s’y intéresser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *