Sous titrage en vogue

On connaissait déjà NinSight pour son sous-titrage des émissions de télévision.

Voici que les réseaux de vidéos s’y mettent aussi. YouTube propose ainsi depuis août le sous-titrage avec le logiciel Subtitle WorkShop et maintenant la traduction automatique. Les sous-titres étant au format texte, il est aisé de les traduire, même si c’est parfois approximatif, et donc d’enrichir sa compréhension. Dailymotion n’est pas en reste et propose aussi son éditeur de sous-titre en ligne.

On ne serait pas surpris si, sous peu, Google proposait la génération automatique du texte par transcription vocale.

2 réflexions au sujet de « Sous titrage en vogue »

  1. En l’état de l’art, la transcription automatique par transcription vocale peut éventuellement être envisagée en mode monolocuteur, CAD en référence à un modèle vocale défini, pour le reste…. ? Complice de l’utopie : oui, mais aussi lucide, pour ne pas dire « portnawack ».
    La transcription automatique multi-locuteurs génère des temps de réponse très long (voir exponnentiels) car on est obligé d’élargir le périmètre du filtre de reconnaissance vocale. Dans tous les cas, impossible à certifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *