Economie du gratuit

Après le succès de son livre The Long Tail, Chris Anderson, rédacteur en chef du magazine Wired, va bientôt publier FREE.

C’est un peu la suite de son analyse de l’évolution du commerce avec l’impact d’internet, cette fameuse nouvelle économie dont on nous rebattais les oreilles avant la bulle.

Le gratuit n’est pas vraiment nouveau, Gillette en a même été un véritable pionnier, au siècle dernier, en offrant ses rasoirs pour capter les acheteurs de lames. Voici quelques pistes évoquées par Chris Anderson lors d’une conférence :

Freemium

Seuls quelques clients paient, pour un service complet, et compensent l’offre gratuite. C’est à l’opposé des modèles actuels où l’on offre à quelques uns pour générer de la communication.

Troc

Les consommateurs offrent leur savoir-faire et leur temps en échange de produits et services. Ainsi du service vocal de Google (GOOG-411) qui offre la recherche là ou AT&T la fait payer, car ils testent le moteur vocal.

Don

Wikipedia et l’Open-source ont amplement montré l’impact de ce type d’action.

Au passage, on notera qu’il parle peu des modèles entièrement basés sur la publicité, fleurons des myriades de start-up des années 2000.

Pour lire toutes les réflexions, il faudra attendre 2009 … mais une chose est sûre, le livre sera diffusé gratuitement !

Asimo prend la parole

Asimo a déjà bien fait parler de lui … maintenant il parle aussi !

Et il en profite pour jouer à Pierre-Feuille-Ciseaux. Equipé de 8 microphones, il semble tout aussi capable de reconnaître une voix parmi trois, et donc de s’adresser à la personne qui lui a réellement parlé …

Comme dit Jean Michel Billaut : « on verra bien quand il sera grand, ce qu’il deviendra ! »

Source : NewScientist

Renseignements gratuits, en France aussi

La déferlante de services de renseignements gratuits commencerait-elle à arriver en France ?

Après les PagesJaunes il y a quelques semaines, voici le 118713 du fameux 118218 le numéro, en version non surtaxée.

Un serveur à reconnaissance vocale valide les mots clés de l’utilisateur, le résultat est transmis en synthèse vocale, sans SMS ni mise en relation, mais avec 2 messages publicitaires, au début et avant le résultat.